Nos randonnées et nos week-ends en 2018

Notre séjour à Anterselva dans le Sud Tyrol (I)

23 juin  :      Après un long voyage, comme Ulysse, nous retrouvons notre troupe au complet. Accueil chaleureux, chambres confortables et souper délicieux. Nous pouvons gagner nos chambres pour un bon repos, car il nous faudra être en forme pour le dimanche.


24 juin  :     Au grand complet, nous quittons l’hôtel et rejoignons un chemin forestier qui nous mène au Lac d’Anterselva. Voici la grimpette vers l’Obersee. Longue, mais sans difficulté. Le groupe se scinde en deux. Charles redescend par le chemin de la montée et font le tour du lac, côté opposé. Puis ils redescendent vers l’hôtel. Christine accompagnée de 3 Sauvages montent plus haut, de la « vraie » montagne ! Des massifs de rhododendrons à perte de vue, des torrents de montagne, superbe ! Nos amis arrivent ainsi à un col à 2200 m de haut ! Voici l’ancienne Obere Steinzgeralm, 2076 m, une ruine ! Retour à l’hôtel après quelques péripéties. 


25 juin  :      L’hôtel nous propose une balade et une guide ! Nous l’accompagons ainsi que quelques hôtes de l’hôtel. Nous partons par la promenade 11 et suivons un court moment le Rio d’Anterselva. Après quoi nous empruntons le Kohbrentesteig, sentier bien étroit, qui monte sec pendant plus d’1h30. Nous arrivons ainsi au Schwörzalm, mais il y a pénurie de cuisinier. Nous descendons au « Eggerhof » où le propriétaire se dépêche d’ôter sa pancarte « Montag, geschlossen » ! Le temps a passé et notre guide est pressée par le temps et c’est au pas de course que nous retournons à l’hôtel par le Franzosenweg. Très belle balade et excellent repas.


26 juin :      Nous prenons le bus vers Rasun di sotto. Nous remontonsun peu jusqu’au « Wasserwaldweg », un agréable chemin forestier, qui longe un petit torrent aménagé en parcours vita. À « Obestaler Höfe », nous bifurquons sur le sentier « Dolomietenrundweg ». Nous continuons notre montée vers le « Mudlerhof » qui comme par hasard, a son jour de repos ! Nous profitons malgré tout des superbes paysages sur les Dolomites. Nous redescendons à travers bois par un chemin très raide que nous abordons avec précaution. À Rasun di Sotto, nous reprenons le bus pour l’hôtel où c’est un repas de gala ! Apéritif, zakouskis et comme toujours tout est parfait.

27 juin  :        Après une bonne nuit, départ vers les Erdepyramiden. Nous prenons le bus jusqu’à Rasun di Sopra et entamons une longue montée jusqu’aux ruines du château de Neurasen. Ensuite, c’est une longue et abrupte montée qui nous rappelle que nous sommes en montagne ! Et voilà une descente tout aussi raide. Nous parvenons dans un bois où le chemin n’est visiblement pas fort usité. Il devient de plus en plus dangereux et seuls trois Sauvages poursuivent jusqu’aux Erdepyramiden. Nous nous retrouvons tous à la terrasse du Nidristhof à Asbach où l’hôtesse est charmante. Après cette pause, nous descendons dans la vallée et reprenons le bus à Unterwielenbach. 


28 juin   :     Une dernière balade, à la dure nous attend ! Nous prenons le bus jusqu’à Bad Salomon et traversons le torrent d’Anterselva. Nous passons à côté du hameau de Waldhöfe aux fermes fleuries… et les choses sérieuses débutent ! Que ce sentier forestier est raide et long ! Au Langegger Alm, après le pique-nique, le groupe se scinde! Charles et la majorité des Sauvages redescendent par un chemin d’exploitation jusqu’à Rasun di Sopra. Christine accompagnée de deux Sauvages montent jusqu’au très accueillant refuge de Hochraut. Elles y dégustent un excellent Apfelstudel avant d’entamer une longue et raide descente. Nous nous retrouvons tous à notre hôtel pour un nouveau délicieux repas.


29 juin  :     Dernière journée « cool » ! Nous faisons la découverte du « Biotopweg », chemin plutôt plat, mais à la faune et la flore très riches. Des caillebotis comme dans nos Fagnes, des plans d’eau, des marais. À Rasun di Sopra, nous prenons le bus jusqu’au Lac d’Anterselva. Certains pique-niquent sur un tronc, d’autres vont dans un bistro pour manger des frites et saucisses et les derniers s’installent à la terrasse d’un restaurant qui surplombe le lac. À l’hôtel nous prenons un dernier apéro. Nos organisateurs reçoivent un magnifique plateau en teck et du champagne local. Mille fois merci pour votre générosité ! Christine et Charles.


30 juin  :      Après un dernier copieux petit déjeuner, nous saluons le personnel de l’hôtel qui nous a permis de passer un très bon séjour et nous nous disons au revoir et à bientôt pour d’autres aventures.